SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes

Où le smartphone se substitue au « colloque singulier » | JIM.fr

Poster un commentaire

Utilisées seules ou en association avec des traitements médicamenteux, diverses interventions psychologiques permettent de réduire la symptomatologie anxieuse. Une étude du Journal of Affective Disorders pose la question de l’efficacité des « interventions assistées par smartphone » : peuvent-elles aussi contribuer à diminuer l’intensité des troubles anxieux ?

À type de revue systématique et de méta-analyse, cette recherche examine les essais cliniques randomisés (ECR) rapportant les effets des interventions psychologiques, délivrées par smartphone, contre les symptômes anxieux. Identifiant 9 ECR avec au total 1 837 participants et recourant notamment à des méta-analyses à effets aléatoires, utiles pour calculer la « différence moyenne standardisée » (appréciée par le coefficient g de Hedge[1]) entre les interventions par smartphone et les conditions de contrôle, les auteurs observent « des réductions significativement plus importantes » des scores d’anxiété dans les interventions par smartphone que dans les groupes-témoins (g = 0,325 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] 0,17–0,48 ; p <0,01). Toutefois, ils n’ont pas pu établir précisément dans quelle mesure ces interventions par smartphone « peuvent égaler ou dépasser » l’efficacité des traitements de référence contre l’anxiété.

Source: Jim.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s