SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

L’avant-projet de loi d’organisation et de transformation du système de santé comprend 23 articles | Hospimedia

Titre III : Développer l’ambition numérique en santé
– Chapitre 1 : innover en valorisant les données cliniques

  • article 11 : création d’une plateforme des données de santé se substituant à l’Institut national des données de santé tout en élargissant ses missions

– Chapitre 2 : doter chaque usager d’un espace numérique de santé

  • article 12 : possibilité d’ouverture d’un espace numérique de santé d’ici le 1er janvier 2022 avec possibilité de fermeture à tout moment et conditions de destruction des données

– Chapitre 3 : déployer pleinement la télémédecine et les télésoins

  • article 13 : définition du télésoin comme pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication qui met en rapport un patient avec un ou plusieurs pharmaciens ou auxiliaires médicaux, en complément de la télémédecine réservée aux professions médicales
  • article 14 : modernisation de la prescription dématérialisée

 

Source: Hospimedia du 10/01/2019


Poster un commentaire

La liste des actes pris en charge évolue pour la télé-expertise et l’autisme | Hospimedia

Des modifications sont apportées à la liste des actes et des prestations pris en charge par l’Assurance maladie. Dans une décision publiée au Journal officiel du 19 décembre, l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) les précise. Ainsi, un article est créé dans cette liste pour faire entrer l’acte de téléexpertise d’un médecin sollicité par un autre médecin.

Source: Hospimedia 19/12/2018


Poster un commentaire

France assos santé prépare une charte éthique des usages numériques en santé | Hospimedia

« La e-santé passionne et préoccupe« , a expliqué Danièle Desclerc-Dulac, présidente de France assos santé, ce 13 décembre à l’occasion des assises nationales hospitalo-universitaires.

Source: Hospimedia 14/12/2018


Poster un commentaire

Exclusif : 70 % des professionnels de santé ne pensent pas faire de télémédecine dans l’année à venir | JIM.fr

Jamais on a autant parlé de télémédecine sur le JIM qu’en 2018 et au-delà dans l’ensemble de la presse professionnelle et générale. L’entrée en vigueur d’une politique tarifaire au début de l’automne a sans doute constitué un tournant majeur, tandis que les résultats de nombreux projets et expérimentations, impliquant la téléconsultation, la télésurveillance et l’utilisation de l’intelligence artificielle, ont été publiés et se révèlent souvent encourageants. Pourtant, l’avènement de la télémédecine est-il réel ? Pour qu’il le soit, il est indispensable que les médecins et les professionnels de santé s’emparent de cette pratique.

Source: JIM.fr


Poster un commentaire

La fiabilité des tests visuels du jeu vidéo médical OdySight confirmée | ticpharma.com

Les résultats d’une étude clinique menée au centre hospitalier des Quinze-Vingts (Paris), présentés le 15 novembre, a démontré une « importante concordance » entre les tests ophtalmologiques standards et les modules de test sur smartphone proposés par l’application mobile OdySight, développée par Tilak Healthcare pour le suivi des maladies chroniques ophtalmiques.

Source: ticpharma.com 22/11/2018


Poster un commentaire

Plateforme de prise de rendez-vous en ligne MEDUNION | URPS Médecins AuRA

L’URPS Médecins a organisé, ce jeudi 15 novembre, une conférence de presse pour annoncer le lancement de la plateforme de prise de rendez-vous en ligne MEDUNION.

L’URPS Médecins Libéraux de la région Auvergne-Rhône-Alpes propose l’utilisation de l’outil MEDUNION (www.medunion.fr) pour la prise de rendez-vous médical en ligne.

L’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) des Médecins Libéraux de la région Auvergne-Rhône-Alpes, forte de son expertise dans le déploiement d’outils e-Santé, et constatant le succès des plateformes de prise de rendez-vous en ligne, propose aux médecins libéraux de la région, ses adhérents, d’utiliser la plateforme de rendez-vous en ligne MEDUNION. L’objectif de l’URPS est de favoriser le parcours de soins coordonné et la coopération inter-professionnelle sans tomber dans les travers de l’ubérisation.

Cette plateforme sera également intégrée dans l’outil de coordination utilisé par les professionnels de santé libéraux de la région, le Réseau Social des Professionnels de Santé (RSPS) pour faciliter l’organisation du parcours de soins du patient entre professionnels de santé.

Une plateforme conçue en lien avec les professionnels de santé

L’URPS Médecins Libéraux AuRA souhaite que les médecins libéraux soient acteurs de leur système d’information et les soutient dans cette démarche. Elle s’attache ainsi à les sensibiliser et à les informer sur les nouvelles technologies et sur les nouveaux modes de communication.

Un médecin acteur de son système d’information, c’est une meilleure garantie de la bonne protection des données personnelles du patient.

Une plateforme qui renforce le lien personnel entre le médecin et son patient

Les médecins pourront proposer à leurs patients d’utiliser cette plateforme pour demander un rendez-vous. L’outil renforcera le lien entre le patient et son médecin dans un souci d’amélioration de la continuité des prises en charge. En effet, sur cette plateforme de prise de rendez-vous en ligne, seuls les médecins qui sont abonnés sont visibles.

Une plateforme de prise de rendez-vous en ligne intégrée au Réseau Social de Professionnels de Santé (RSPS) pour faciliter l’organisation du parcours de soins coordonné

L’URPS Médecins Libéraux de la région AuRA soutient le déploiement d’un outil numérique, le Réseau Social des Professionnels de Santé, facilitant le partage d’informations entre professionnels de santé libéraux pour la prise en charge d’un patient. L’agenda MEDUNION est intégré à ce réseau social. Il va permettre à un professionnel de santé de prendre directement rendez-vous pour son patient auprès d’un autre professionnel de santé. Le parcours de soins sera ainsi mieux organisé et adapté en fonction du niveau d’urgence de la demande. L’accès aux soins est amélioré pour le patient.

Cet outil sera un élément essentiel pour la mise en oeuvre des projets des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) prévus par le plan Ma Santé 2022.

Une plateforme pour gérer l’organisation des consultations non programmées en journée

Demain, l’objectif pour l’URPS est de permettre l’organisation dans les territoires d’une identification des plages de rendez-vous de médecine générale pour les urgences de ville dites consultations non programmées. Ces demandes sont aujourd’hui trop souvent orientées vers les urgences hospitalières qui en sont de plus en plus engorgées.

À l’avenir, quand le patient appellera pour ce type de consultation, soit le médecin traitant recevra le patient sur un créneau disponible, soit en cas d’indisponibilité, un dispositif local sera mis en place pour répondre à la demande. Le patient sera alors invité à contacter la régulation médicale qui pourra le conseiller et l’orienter vers un autre médecin du secteur en consultant les créneaux disponibles qui sont recensés sur l’outil MEDUNION Urgences.

Source: URPS Médecins AuRA


Poster un commentaire

Google s’apprête à créer un assistant basé sur l’intelligence artificielle pour les médecins | Univadis

Le projet s’appuie sur le succès d’une application mobile développée pour les médecins et les infirmiers au Royaume-Uni intitulée Streams, laquelle est utilisée pour aider les cliniciens à mieux identifier et traiter l’insuffisance rénale aiguë. L’application intègre différents types de données et de résultats de tests provenant de divers systèmes informatiques existants utilisés par les hôpitaux de sorte que les informations médicales importantes, comme les résultats de laboratoire, puissent être accessibles en un seul endroit. Elle permet d’une part aux cliniciens de consulter instantanément les signes vitaux des patients et d’enregistrer ces observations directement dans l’application et permet d’autre part à des cliniciens exerçant dans des hôpitaux partenaires d’aider à identifier des problèmes graves…

Source: Univadis. 19/11/2018