SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Santé : terreau fertile pour l’intelligence artificielle | Medscape

Notre cerveau n’étant plus capable d’en faire la synthèse en un temps acceptable, l’intelligence artificielle apparait comme la seule voie pour les gérer, les optimiser et les personnaliser. Aide au diagnostic, agents conversationnels, analyses comportementales, chirurgie robotisée, comment l’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner la santé ?

Source: Lavaud S. Medscape. 10/07/2018


Poster un commentaire

La loi sur la protection des données personnelles publiée au Journal officiel | TICpharma.com

La loi n°2018-493 du 20 juin, définitivement adoptée le 14 mai à l’issue d’une lecture définitive par l’Assemblée nationale (voir dépêche du 16 mai 2018), a été globalement validée le 12 juin par le Conseil constitutionnel.

Le texte vise principalement à adapter la législation française au règlement européen 2016/679 sur la protection des données (RGPD), applicable depuis le 25 mai.

Une grande partie de l’adaptation de la législation française au droit européen est prévue par voie d’ordonnance, afin d’intégrer les principaux apports du RGPD (droit à la portabilité des données personnelles, désignation pour chaque traitement d’un délégué à la protection des données -DPO-, etc.)…

(Journal officiel, jeudi 21 juin 2018, textes 1 et 2)

Source: TICpharma.com


Poster un commentaire

Protection des données : de nouvelles dispositions (RGPD) |CNOM

Le règlement européen sur la protection des données (RGPD) est applicable dans tous les États membres de l’Union, à compter du 25 mai 2018. La CNIL voit ses pouvoirs accrus et a indiqué que les contrôles qu’elle serait conduite à effectuer auront les premiers mois une fonction pédagogique de rappel à la loi, avant qu’elle use de ses pouvoirs de sanction financière.

Le Conseil national de l’Ordre publiera très prochainement un guide dans lequel seront recensées, sous forme de fiches pratiques, toutes les dispositions à prendre dans les diverses situations d’exercice. Cette publication s’inscrira en soutien des contenus propres aux publications de la CNIL.

Tous les médecins, dans tous les secteurs de soins et de modalités d’exercice, sont concernés.

Vous l’êtes parce que vous êtes amenés à recueillir et à traiter de nombreuses informations sur vos patients : des données d’identification (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone), mais aussi des informations dites sensibles sur la vie personnelle du patient et celles qui sont directement ou indirectement relatives à sa santé. Que vous utilisiez un dossier patient papier ou un dossier patient informatisé, le RGPD s’applique. Peut-être avez-vous opté pour une plateforme en  ligne pour gérer la prise de rendez-vous? Peut-être réalisez-vous ponctuellement ou à titre habituel des actes de télémédecine? Vous êtes concerné par l’application du RGPD, et dans bien d’autres situations pratiques que le guide exposera pour vous informer et vous accompagner.

Source: Le bulletin de l’Ordre national des médecins n°55 | mai-juin 2018


Poster un commentaire

Etats généraux de bioéthique: ce qu’il faut retenir des consultations sur le numérique en santé | TICsante.com

Le rapport de synthèse des états généraux de la bioéthique publié le 5 juin fait état d’un consensus sur les apports du numérique et de l’intelligence artificielle en santé, mais révèle d’importantes craintes sur un déficit d’information des patients et une déshumanisation de la médecine.

Source: TICsante.com 12/06/2018


Poster un commentaire

Etats généraux de bioéthique : une synthèse qui démontre la difficulté de l’exercice | Univadis

Un travail titanesque et un questionnement sous-jacent qui ne l’était pas moins. En janvier dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) lançait les États généraux de la bioéthique avec en filigrane une interrogation : « Quel monde voulons-nous demain ? ».

Une ignorance à combattre

Le CCNE a également pu constater le besoin d’informations, notamment sur certains sujets. Cette méconnaissance peut en effet attiser la défiance. Par exemple, concernant les données de santé, le rapport remarque : « Face à la difficulté d’appréhender les bouleversements que créent les avancées techniques des outils numériques, un besoin de clarification et d’explication s’est exprimé. Beaucoup regrettent manquer cruellement d’informations sur la manière dont sont collectées, stockées, protégées et exploitées les données de santé, ainsi que sur le cadre législatif actuel concernant l’usage qui est fait de leurs données. Ils souhaitent être mieux renseignés sur la distinction entre les données du dossier médical, de la e-santé, les données issues des applications d’objets connectés ou de mobiles, les données de l’assurance maladie ou de leurs dossiers hospitaliers. Résulte de cette méconnaissance une impression de ne pas avoir d’interlocuteur pour gérer les informations concernant sa santé ».

Source: Haroche E. Univadis. 6 juin 2018


Poster un commentaire

Etats généraux de bioéthique: tour des contributions sur l’e-santé, l’IA et le big data | TICsante

Alors que la période de consultation ouverte dans le cadre des états généraux de la bioéthique s’est terminée fin avril, TICsanté fait le tour des contributions de plusieurs acteurs du système de santé sur le thème de l’e-santé, de l’intelligence artificielle (IA) et du big data.

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a souligné début mai dans un communiqué « l’importante mobilisation » intervenue lors de la période de consultation. Plus de 29.000 personnes ont participé à la consultation organisée sur le site web des états généraux de la bioéthique, tandis que 18.500 citoyens ont débattu en région.

Source: ticsante.com