SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Le Catel et Streamvision rejoignent un projet européen de télésuivi des personnes âgées | TICsanté

Le Catel, centre de ressources et d’expertises en e-santé, et la société Streamvision ont été retenus pour participer au projet européen Smart Bear de suivi à distance de la santé des personnes de plus de 65 ans grâce au numérique, ont annoncé les deux partenaires le 4 avril dans le cadre de la journée e-santé Catel Visio.

Ce projet est porté par le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020 (H2020), et propose « un support personnalisé pour une vie saine et autonome à domicile » pour toutes les personnes de plus de 65 ans…

Source: ticsante.com 05/04/2019


Poster un commentaire

Les Gafa dans le domaine de la santé : faut-il s’en inquiéter ? | egora.fr

L’application conçue dans le cadre du partenariat entre Apple et Aetna, géant américain de l’assurance, consiste à permettre aux utilisateurs d’IPhone de se fixer des objectifs pour améliorer leur bien-être et leur santé au quotidien. Nous assistons en effet à une mobilisation progressive des géants du numérique sur le thème de la santé. Apple, Amazon et Google sont clairement en train de travailler sur des applications en santé, de manière plus ou moins alignée avec leur activité principale…

Source: egora.fr 14/03/2019


Poster un commentaire

L’Assurance maladie mise sur la nouvelle formule du DMP pour assurer son succès | Hospimedia

Le dossier médical partagé nouvelle génération est officiellement lancé ce 5 novembre. Après des années d’atermoiements, il devrait renaître de ses cendres, c’est en tous cas le souhait d’Agnès Buzyn et de l’Assurance maladie. Tous les Français ont donc la possibilité de s’en créer un et les professionnels de santé y sont fortement encouragés…

Source: Hospimedia. 06/11/2018


Poster un commentaire

Des interventions d’e-santé pour traiter l’anxiété et la dépression chez des enfants et adolescents atteints de pathologies physiques à long terme | Cochrane

À l’échelle mondiale, plus d’un enfant et adolescent sur dix souffre de pathologies physiques à long terme, telles que l’asthme, le diabète et le cancer. Ils sont plus susceptibles de développer des problèmes psychologiques, qui incluent l’anxiété ou la dépression. Le traitement précoce de ce type de problèmes peut prévenir des difficultés en matière d’amitiés, de vie de famille, d’école et de futurs problèmes de santé mentale. L’accès à une thérapie traditionnellement administrée en face à face peut être difficile en raison du nombre limité de services. À mesure que la technologie s’améliore, et que les thérapies deviennent disponibles sur ordinateurs et téléphones mobiles, des interventions d’e-santé (dispensées par des moyens numériques et allant de simples programmes à base de SMS jusqu’à des programmes multimédias et interactifs, des jeux à finalité pédagogique, des programmes de réalité virtuelle et de rétroaction biologique) pourraient être utiles pour traiter l’anxiété et la dépression chez ces enfants et adolescents…

Conclusions des auteurs

À l’heure actuelle, le domaine des interventions d’e-santé destinées au traitement de l’anxiété ou de la dépression chez les enfants et adolescents atteints de pathologies physiques à long terme est limité à cinq essais de faible qualité. La très faible qualité des preuves signifie que les effets des interventions d’e-santé sont pour le moment incertains, en particulier chez les enfants de moins de 10 ans.

Bien qu’il soit trop tôt pour recommander des interventions d’e-santé pour cette population clinique, compte tenu de leur nombre croissant et de l’amélioration globale en matière d’accès aux technologies, il semble exister des possibilités de développer et d’évaluer des traitements, basés sur les technologies, acceptables et efficaces pour s’adapter aux enfants et adolescents atteints de pathologies physiques à long terme…

Source: Cochrane

 


Poster un commentaire

« Ma santé 2022 » Comme prévu, le numérique s’impose comme l’un des piliers de la réforme du système de santé | Hospimedia

D’ici 2022, tous les Français devront disposer d’un espace numérique personnel de santé. Il s’agit de l’une des mesures phares de Ma Santé 2022 (à télécharger ci-dessous) présentée le 18 septembre par le président de la République et les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le numérique, comme cela a été annoncé lors des journées du Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (Snitem, lire notre article), devient l’une des pierres angulaires de cette réforme. Emmanuel Macron l’a rappelé lors de son discours : « Rien ne sera possible sans une mise à jour de l’architecture numérique. »

Source: Hospimedia


Poster un commentaire

Arrêté du 16 août 2018 complétant l’annexe de l’arrêté du 1er août 2018 portant approbation de l’avenant n° 6 à la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’assurance maladie signée le 25 août 2016 | Legifrance

Plusieurs points concernent l’informatisation, le DMP, l’utilisation d’une messagerie sécurisée et la télémédecine.

Source: Legifrance