SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Les Gafa dans le domaine de la santé : faut-il s’en inquiéter ? | egora.fr

L’application conçue dans le cadre du partenariat entre Apple et Aetna, géant américain de l’assurance, consiste à permettre aux utilisateurs d’IPhone de se fixer des objectifs pour améliorer leur bien-être et leur santé au quotidien. Nous assistons en effet à une mobilisation progressive des géants du numérique sur le thème de la santé. Apple, Amazon et Google sont clairement en train de travailler sur des applications en santé, de manière plus ou moins alignée avec leur activité principale…

Source: egora.fr 14/03/2019


Poster un commentaire

Comment choisir son service de prise de RDV en ligne ? | Le Généraliste

Les sites de prise de rendez-vous médicaux en ligne sont pléthore. Plus d’une centaine de plateformes sont recensées sur Google. Elles essaient de se diversifier en offrant tout un panel de services (agenda intégré, rappels par SMS, partage d’ordonnances…). Permettre à ses patients de prendre un rendez-vous en ligne est une décision judicieuse, mais comment bien choisir son site face à cette prolifération d’offres ?

Source: Le généraliste 15/03/2019


Poster un commentaire

Google s’apprête à créer un assistant basé sur l’intelligence artificielle pour les médecins | Univadis

Le projet s’appuie sur le succès d’une application mobile développée pour les médecins et les infirmiers au Royaume-Uni intitulée Streams, laquelle est utilisée pour aider les cliniciens à mieux identifier et traiter l’insuffisance rénale aiguë. L’application intègre différents types de données et de résultats de tests provenant de divers systèmes informatiques existants utilisés par les hôpitaux de sorte que les informations médicales importantes, comme les résultats de laboratoire, puissent être accessibles en un seul endroit. Elle permet d’une part aux cliniciens de consulter instantanément les signes vitaux des patients et d’enregistrer ces observations directement dans l’application et permet d’autre part à des cliniciens exerçant dans des hôpitaux partenaires d’aider à identifier des problèmes graves…

Source: Univadis. 19/11/2018


Poster un commentaire

Santé : terreau fertile pour l’intelligence artificielle | Medscape

Notre cerveau n’étant plus capable d’en faire la synthèse en un temps acceptable, l’intelligence artificielle apparait comme la seule voie pour les gérer, les optimiser et les personnaliser. Aide au diagnostic, agents conversationnels, analyses comportementales, chirurgie robotisée, comment l’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner la santé ?

Source: Lavaud S. Medscape. 10/07/2018


Poster un commentaire

La loi sur la protection des données personnelles publiée au Journal officiel | TICpharma.com

La loi n°2018-493 du 20 juin, définitivement adoptée le 14 mai à l’issue d’une lecture définitive par l’Assemblée nationale (voir dépêche du 16 mai 2018), a été globalement validée le 12 juin par le Conseil constitutionnel.

Le texte vise principalement à adapter la législation française au règlement européen 2016/679 sur la protection des données (RGPD), applicable depuis le 25 mai.

Une grande partie de l’adaptation de la législation française au droit européen est prévue par voie d’ordonnance, afin d’intégrer les principaux apports du RGPD (droit à la portabilité des données personnelles, désignation pour chaque traitement d’un délégué à la protection des données -DPO-, etc.)…

(Journal officiel, jeudi 21 juin 2018, textes 1 et 2)

Source: TICpharma.com


Poster un commentaire

Etats généraux de bioéthique : une synthèse qui démontre la difficulté de l’exercice | Univadis

Un travail titanesque et un questionnement sous-jacent qui ne l’était pas moins. En janvier dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) lançait les États généraux de la bioéthique avec en filigrane une interrogation : « Quel monde voulons-nous demain ? ».

Une ignorance à combattre

Le CCNE a également pu constater le besoin d’informations, notamment sur certains sujets. Cette méconnaissance peut en effet attiser la défiance. Par exemple, concernant les données de santé, le rapport remarque : « Face à la difficulté d’appréhender les bouleversements que créent les avancées techniques des outils numériques, un besoin de clarification et d’explication s’est exprimé. Beaucoup regrettent manquer cruellement d’informations sur la manière dont sont collectées, stockées, protégées et exploitées les données de santé, ainsi que sur le cadre législatif actuel concernant l’usage qui est fait de leurs données. Ils souhaitent être mieux renseignés sur la distinction entre les données du dossier médical, de la e-santé, les données issues des applications d’objets connectés ou de mobiles, les données de l’assurance maladie ou de leurs dossiers hospitaliers. Résulte de cette méconnaissance une impression de ne pas avoir d’interlocuteur pour gérer les informations concernant sa santé ».

Source: Haroche E. Univadis. 6 juin 2018


Poster un commentaire

En lançant sa marque de médicaments, Amazon investit la e-santé | Medscape

Amazon peut-il faire avec les médicaments ce qu’il a fait avec les livres ? Les récentes annonces de la firme de Seattle montrent, en tout cas que Jeff Bezos, ne compte pas laisser sa place dans la conquête de la e-santé par les GAFA. Depuis fin février, le géant de la distribution de produits culturels commercialise une gamme de médicaments sans prescription, Basic care, riche d’une soixantaine de produits. On y trouve aussi bien de l’aspirine, de l’ibuprofène, des nicorettes, du lopéramide, ranitidine, minoxidil, cétirizine, oméprazole… Les produits sont fabriqués par le laboratoire génériqueur Perrigo, et sont pour le moment uniquement commercialisés outre-Atlantique.

Source: Medscape