SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Tout ce que les professionnels de santé doivent savoir sur le DMP | TICsante.com

Le succès du dossier médical partagé (DMP), relancé le 6 novembre dans une nouvelle mouture et désormais généralisé à toute la France, dépendra en grande partie des professionnels de santé et de leurs équipements logiciels.

Instauré par la loi du 13 août 2004 relative à l’assurance maladie, le DMP doit permettre la collecte sécurisée des données de santé individuelles des patients et des traitements et soins qui leur sont prodigués.

Source: TICsante.com 08/11/2018


Poster un commentaire

L’Assurance maladie mise sur la nouvelle formule du DMP pour assurer son succès | Hospimedia

Le dossier médical partagé nouvelle génération est officiellement lancé ce 5 novembre. Après des années d’atermoiements, il devrait renaître de ses cendres, c’est en tous cas le souhait d’Agnès Buzyn et de l’Assurance maladie. Tous les Français ont donc la possibilité de s’en créer un et les professionnels de santé y sont fortement encouragés…

Source: Hospimedia. 06/11/2018


Poster un commentaire

La pharma à la peine dans l’univers des applications mobiles de santé (étude) | TICpharma.com

Research2Guidance propose dans son étude un benchmarking des applications mobiles éditées par 12 groupes pharmaceutiques: Abbott/AbbVie, AstraZeneca, Bayer, Bristol-Myers Squibb, GlaxoSmithKline (GSK), Johnson & Johnson (J&J), Merck KGaA, Merck & Co, Novartis, Pfizer, Roche et Sanofi.

Ces applications ont été téléchargées 3.300 fois en moyenne, et une part infime d’entre elles (0,5%) a dépassé les 100.000 téléchargements annuels selon l’étude.

Les groupes pharmaceutiques sondés ont pourtant plus que doublé leur nombre d’applications actives et disponibles entre 2014 et le premier trimestre 2017, passant de 63 à 153 applications…

Si toutes les sociétés pharmaceutiques ont enrichi leur portefeuille d’applications depuis 2014, seuls Abbott et Sanofi n’ont pas réussi à augmenter leur portée auprès des usagers.

Sanofi figure pourtant encore dans le quatuor des laboratoires aux applications les plus téléchargées, avec J&J, Bayer et GSK (voir graphique ci-dessous).

« Novartis, Sanofi et Bayer ont réalisé les progrès les plus significatifs dans leurs activités d’édition d’applications, mais ne voient pas retour sur investissement en terme de pénétration du marché », relève Research2Guidance.

Pour rappel, les groupes pharmaceutiques les plus avancés en nombre d’applications et de téléchargements, dans la première édition de l’étude Research2Guidance sur les apps de la pharma datant de 2014, étaient Sanofi, Merck & Co, J&J et GSK.

Source: TICpharma.com 18/07/2017


Poster un commentaire

Vers la création d’une carte Vitale dématérialisée | TICsanté

Un projet de décret soumis à concertation et dont APMnews (site du groupe d’information APM International, dont fait partie TICsanté) a eu copie vise à expérimenter pour un an le déploiement d’une carte Vitale dématérialisée ou « eCarte d’assurance maladie ».

La convention d’objectifs et de gestion (COG) de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam) pour 2018-2022 prévoit l’expérimentation d’un tel dispositif à partir de 2018, et sa généralisation dès 2019.

L’expérimentation porte sur une durée de 12 mois et concerne les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) du Rhône et des Alpes-Maritimes et les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) Ain-Rhône et Provence-Azur.

Source: TICsante


Poster un commentaire

Comme si vous y étiez ! JIM.fr

Si on peut avoir parfois tendance à se focaliser sur les petits et grands travers de la technologie, elle offre néanmoins des perspectives d’amélioration de la qualité de vie de millions de personnes. Les sujets handicapés, malades ou âgés constatent en effet de plus en plus souvent combien les dispositifs modernes peuvent contribuer à rompre leur isolement, en leur permettant de dépasser la barrière d’une mobilité amoindrie voire inexistante.

D’abord réservé à des usages professionnels et sollicité notamment par des salariés handicapés qui ont pu augmenter leur capacité d’action grâce à ces dispositifs, BEAM fait désormais son entrée dans les hôpitaux et les lycées au service des enfants malades et handicapés. Ainsi, l’Association philanthropique des parents d’enfants atteints de leucémie ou autres cancers (APPEL) soutenue par les laboratoires Bristol-Myers Squibb a lancé le projet Vik-e. Au sein de l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (IHOPE) de Lyon, les enfants et adolescents hospitalisés dans des unités stériles peuvent ainsi grâce aux robots BEAM demeurer présents dans leur environnement familial et scolaire.

Source: JIM.fr


Poster un commentaire

Premier bilan du diplôme « santé connectée » de l’AP-HP et l’université Paris-Diderot | TICsante.com

A l’occasion des premières rencontres universitaires de santé connectée organisées par l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) et l’université Paris-Diderot le 12 avril, un premier bilan du diplôme universitaire (DU) sur la santé connectée a été dressé.

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Prévention : les Français sont prêts à tester la e-santé mais ils privilégient toujours leur généraliste | legeneraliste.fr

RobotDu 9 au 11 mars aura lieu à Paris la première édition du salon Santé pour tous destiné au grand public pour une information sur la prévention, le dépistage et la prise en charge. À cette occasion une étude OpinionWay*, a été réalisée afin de recueillir l’opinion des Français sur la prévention et le rôle que la e-santé peut y jouer.

Source: legeneraliste.fr