SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Pas d’écran avant trois ans : un soutien massif du ministre de la Santé

Il y a dix ans, le Conseil supérieur de l’audiovisuel lançait un nouveau mot d’ordre en recommandant aux familles d’éviter l’utilisation des écrans par les jeunes enfants de moins de trois ans. Cette campagne s’inscrivait dans le choix du CSA de refuser la programmation en France d’émissions spécifiquement destinées à ces très jeunes publics. Difficile de savoir dans quelle mesure cette recommandation est parfaitement suivie alors qu’en dix ans, l’usage des tablettes et autres portables n’a cessé de progresser. Par ailleurs, si la plupart des sociétés savantes ont adopté cette préconisation, de nombreux spécialistes insistent cependant sur le fait que c’est toujours l’excès et un usage sans aucun accompagnement des adultes qui peut être délétère et qu’un bannissement total (à l’instar de véritables produits toxiques, tel l’alcool !) n’est pas envisageable ni même totalement nécessaire…

Source: JIM.fr 19/10/2018


Poster un commentaire

Quel sommeil chez les ados accros du smartphone ? JIM.fr

Les smartphones sont devenus partie intégrante de la vie quotidienne. Ils offrent de nombreuses applications pour l’information, la communication et les jeux. De ce fait, le temps passé à leur usage augmente et entre dans la catégorie des conduites addictives. Les conséquences sont des problèmes de mobilité des doigts, de la nuque et du dos et surtout des troubles psychologiques (dépression, anxiété). Chez les adolescents, les smartphones perturbent les rythmes veille/sommeil et entrainent une somnolence diurne et une baisse des performances scolaires.

Source: JIM.fr


Poster un commentaire

Représentations et vécu des parents sur l’utilisation d’écrans type tablettes et smartphones par leurs enfants entre 6 et 12 ans

Introduction : Les smartphones et les tablettes sont devenus des objets du quotidien. Toutes les générations les utilisent. Il existe des recommandations pour guider les parents dans l’utilisation de ces supports qu’il leur est difficile d’appliquer…

Conclusion : Les parents ont bien intégré la présence incontournable des écrans dans le quotidien de leur famille et les risques liés à un hyper usage. Ils attendent des conseils pour les aider à mettre en place des règles de bon usage. Le médecin généraliste doit les aider à dépasser ce sentiment de culpabilité et de crainte d’être un mauvais parent. Il doit les questionner sur la place occupée par les écrans dans leur foyer et les conseiller, idéalement de façon préventive…

Source: Chaleil, Soisic. Représentations et vécu des parents sur l’utilisation d’écrans type tablettes et smartphones par leurs enfants entre 6 et 12 ans. Université de Montpellier UFR Médecine. Diplôme d’Etat – Médecine : 2018.


Poster un commentaire

Vers la création d’une carte Vitale dématérialisée | TICsanté

Un projet de décret soumis à concertation et dont APMnews (site du groupe d’information APM International, dont fait partie TICsanté) a eu copie vise à expérimenter pour un an le déploiement d’une carte Vitale dématérialisée ou « eCarte d’assurance maladie ».

La convention d’objectifs et de gestion (COG) de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam) pour 2018-2022 prévoit l’expérimentation d’un tel dispositif à partir de 2018, et sa généralisation dès 2019.

L’expérimentation porte sur une durée de 12 mois et concerne les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) du Rhône et des Alpes-Maritimes et les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) Ain-Rhône et Provence-Azur.

Source: TICsante


Poster un commentaire

Les gadgets connectés vous collent à la peau | Revue médicale suisse

De nombreuses personnes utilisent des gadgets connectés, mesurant en continu leur activité physique et certains paramètres vitaux. Ce recueil de données, effectué dans le cadre d’une démarche personnelle d’optimisation de la santé et de promotion de l’activité physique, va inévitablement conduire les patients à interroger leur médecin au sujet d’anomalies relevées parmi les paramètres mesurés.

Pour mieux répondre à ces questions et intégrer à terme ces appareils dans la prise en charge, il appartient aux médecins praticiens de se familiariser avec cette gamme de produits. Cet article les aidera à connaître leurs points forts, leurs faiblesses et surtout les pièges dans lesquels peuvent tomber les patients et leurs médecins.

Source: Tschopp M. Les gadgets connectés vous collent à la peau. Rev Med Suisse 2017; volume 13.493495


Poster un commentaire

Les gadgets connectés vous collent à la peau

De nombreuses personnes utilisent des gadgets connectés, mesurant en continu leur activité physique et certains paramètres vitaux.

Ce recueil de données, effectué dans le cadre d’une démarche personnelle d’optimisation de la santé et de promotion de l’activité physique, va inévitablement conduire les patients à interroger leur médecin au sujet d’anomalies relevées parmi les paramètres mesurés.

Pour mieux répondre à ces questions et intégrer à terme ces appareils dans la prise en charge, il appartient aux médecins praticiens de se familiariser avec cette gamme de produits.

Cet article les aidera à connaître leurs points forts, leurs faiblesses et surtout les pièges dans lesquels peuvent tomber les patients et leurs médecins.

Source: Mathias Tschopp. Les gadgets connectés vous collent à la peau. Rev Med Suisse 2017; volume 13.493495


Poster un commentaire

Trophées de la santé mobile 2018: un palmarès qui parle aussi aux professionnels | TICsante.com

Pour la cinquième édition des Trophées de la santé mobile, qui s’est tenue le 9 février à l’Institut universitaire de technologie (IUT) Paris-Diderot, Guillaume Marchand, président de la start-up dmd Santé (à l’origine des Trophées), s’est félicité du dynamisme du secteur de la santé connectée, qui offre de plus en plus d’outils aux professionnels mais manque encore de « maturité »…

Source: TICsante.com