SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Coopération entre l’ophtalmologue et l’orthoptiste: création d’un acte de bilan visuel à distance | APMnews

L’union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) a créé dans la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) un acte de « réalisation d’un bilan visuel à distance dans le cadre d’un protocole de délégation entre l’ophtalmologue et l’orthoptiste (RNO)…

Source : Coopération entre l’ophtalmologue et l’orthoptiste: création d’un acte de bilan visuel à distance 24/07/2018


Poster un commentaire

Verres de correction en 15 jours : le pas de la télé-ophtalmologie est franchi | Medscape

Le N°1 des opticiens français a lancé un nouveau protocole de télémédecine permettant à un opticien, en coordination avec un ophtalmologiste et un orthoptiste de prescrire des verres de correction rapidement. Pour l’instant, l’initiative est prise en charge par le réseau d’opticiens. Avant un remboursement ?

Source: Medscape


Poster un commentaire

Le groupe Krys expérimente un service de télé-ophtalmologie | TICsante.com

Le groupe Krys a annoncé le 16 avril dans un communiqué l’ouverture d’un service de télé-ophtalmologie pour accélérer le délai de délivrance de lunettes et le faire passer à une moyenne de 15 jours, contre six mois aujourd’hui.

Ce service, dont le déploiement a débuté en mars, est proposé en partenariat avec la plateforme de télémédecine MédecinDirect. Il permet de coordonner le travail des ophtalmologistes, orthoptistes et opticiens.

Concrètement, l’opticien peut proposer ce service à son client, après avoir déterminé sa correction visuelle et remplit un questionnaire médical, transmis à l’ophtalmologiste via le site medecindirect.fr.

L’ophtalmologiste valide ensuite l’éligibilité du patient à la télémédecine, et lui envoie une ordonnance de consultation d’un orthoptiste sur la plateforme de téléconsultation.

Après réalisation d’un bilan visuel chez l’orthoptiste, les résultats sont renvoyés à l’ophtalmologiste, qui enverra l’ordonnance de lunettes au patient pour une délivrance chez l’opticien.

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

La FDA autorise le premier dispositif médical utilisant l’IA pour dépister la rétinopathie diabétique | Tic pharma

La Food and Drug Administration américaine a donné son feu vert, le 11 avril, à la mise sur le marché d’un premier dispositif médical utilisant l’intelligence artificielle (IA), en l’occurrence pour dépister, à partir d’une photo, une déficience visuelle causée par le diabète: la rétinopathie diabétique.

Cette pathologie, qui touche 50% des patients diabétiques de type 2, est provoquée par des taux de glycémie élevés qui endommagent les vaisseaux sanguins de la rétine. En France, elle est la première cause de cécité avant 65 ans, selon la Fédération française des diabétiques (FFD).

Source: TICpharma.com


Poster un commentaire

Arrêté du 22 février 2018 modifiant l’arrêté du 12 janvier 2015 autorisant le financement dérogatoire des protocoles de coopération entre professionnels de santé | Legifrance

Unaformec Rhône-Alpes

Le financement dérogatoire des deux protocoles de coopération entre ophtalmologistes et orthoptistes décrits ci-après, répondant au modèle économique ayant reçu l’avis favorable du collège des financeurs, est autorisé jusqu’à l’inscription de leurs actes sur la liste prévue à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale :

  • le bilan visuel réalisé par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement / adaptation des corrections optiques chez les enfants de 6 à 15 ans ;
  • le bilan visuel réalisé par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement / adaptation des corrections optiques chez les adultes de 16 à 49 ans.

Source : Arrêté du 22 février 2018 modifiant l’arrêté du 12 janvier 2015 autorisant le financement dérogatoire des protocoles de coopération entre professionnels de santé | Legifrance

Voir l’article original


Poster un commentaire

Diabète : Un lecteur de glycémie intégré aux lentilles de contact ? Santé Blog

De nombreuses recherches se poursuivent pour parvenir à un outil d’autosurveillance amélioré pour les patients diabétiques, leur permettant de contrôler leur glycémie ou leurs niveaux de glucose en continu et de manière moins invasive.

Les chercheurs de University of Southern California, Los Angeles présentent, dans la revue ACS Nano, un capteur ultra-mince et flexible qui pourrait être incorporé dans des lentilles de contact ou au dos d’une montre, par exemple, et permettre aux patients une autosurveillance plus aisée.

Source: SantéBlog