SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

MeSoigner expérimente l’e-ordonnance en Dordogne | TICsante.com

La start-up MeSoigner, spécialiste des logiciels e-santé à destination des pharmaciens, a annoncé le 26 avril tester l’e-ordonnance « à circuit ouvert » au sein du pôle santé de Bergerac (Dordogne), en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine.

Le 9 mars dans le cadre de la transformation numérique du système de santé entamée par le gouvernement, Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, annonçait la dématérialisation prochaine de l’intégralité des prescriptions médicales.

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

En lançant sa marque de médicaments, Amazon investit la e-santé | Medscape

Amazon peut-il faire avec les médicaments ce qu’il a fait avec les livres ? Les récentes annonces de la firme de Seattle montrent, en tout cas que Jeff Bezos, ne compte pas laisser sa place dans la conquête de la e-santé par les GAFA. Depuis fin février, le géant de la distribution de produits culturels commercialise une gamme de médicaments sans prescription, Basic care, riche d’une soixantaine de produits. On y trouve aussi bien de l’aspirine, de l’ibuprofène, des nicorettes, du lopéramide, ranitidine, minoxidil, cétirizine, oméprazole… Les produits sont fabriqués par le laboratoire génériqueur Perrigo, et sont pour le moment uniquement commercialisés outre-Atlantique.

Source: Medscape


Poster un commentaire

Utilisation des applications de santé et des objets connectés par les médecins et les pharmaciens d’officine français en 2017

Contexte :
L’avènement des smartphones et des tablettes a donné un élan de créativité aux développeurs d’applications. La « santé mobile » est l’un des domaines privilégiés par les fabricants d’objets connectés. Les applications de santé pullulent sur les stores d’Apple ou de Google tandis que l’internet des objets est en pleine croissance.
Un développement technologique qui a pour cible principale le patient car celui-ci tend à devenir un véritable acteur de sa propre santé. Ses plus proches soignants sont-ils prêts à cette évolution ?

Conclusion :
Les résultats nous ont montré que les médecins et les pharmaciens sont motivés et prêts à travailler ensemble avec de nouveaux outils technologiques auprès de leurs patients. Mais leur manque de formation risque de ralentir la généralisation de la e-santé.
Cependant le développement des Big data de santé, du dossier médical partagé et de la médecine prédictive obligera sans doute le médecin et le pharmacien à devoir vite combler leurs lacunes pour pouvoir proposer à leurs patients des diagnostics plus rapides et des suivis plus efficaces. La Haute Autorité de Santé devrait également accompagner cette évolution afin de permettre à l’Assurance Maladie de réaliser des économies importantes dans les prochaines années.

Source: Rollin P. Thèse 2017


Poster un commentaire

Livraison de médicaments par La Poste : un service qui séduit les groupements de pharmacies | JIM.fr

Un nouvel acteur de taille vient de pénétrer le marché, jusque là assez restreint et peu couronné de succès, de la livraison de médicaments avec ordonnance via les services de La Poste.

Dans l’édition du 05 juillet du quotidien Le Parisien, on apprend ainsi que Pharmabest, l’ex groupement G7 fondé en 1984 par le pharmacien marseillais David Abenhaim, a décidé de lancer ce nouveau service au sein de son réseau d’une soixantaine de pharmacies réparties dans toute la France.

Source : JIM.fr – Livraison de médicaments par La Poste : un service qui séduit les groupements de pharmacies