SOMeC

sous l'égide de l'Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Automesures tensionnelles télétransmises au pharmacien : le rôle clé du coaching | Medscape

Dans la prise en charge de l’hypertension, associer « automesure de la pression artérielle (PA) » et « télétransmission des valeurs à un pharmacien habilité à moduler le traitement » est clairement une combinaison gagnante. Mais le bénéfice perdure-t-il réellement lorsque les patients ne sont plus coachés pour continuer cette stratégie ?

Pour conserver l’effet favorable initial une solution : la piqûre de rappel via la télétransmission et le dossier médical électronique, disent les auteurs.

Source: Medscape


Poster un commentaire

L’usager « oublié » du virage numérique du système de santé (rapport Pon/Coury) | TICsante.com

Les pilotes du chantier numérique de la stratégie de transformation du système de santé, Dominique Pon et Annelore Coury, ont déploré que l’usager ait été « oublié » du virage numérique du système de santé dans leur rapport publié le 18 septembre.

Chargés du troisième chantier relatif au virage numérique de la stratégie de transformation du système de santé, Dominique Pon, directeur général de la clinique Pasteur (Toulouse) et président de SantéCité et Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins à la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), ont remis leur rapport fin juin (voir dépêche du 12 mars 2018).

Ce rapport a formulé huit « propositions clés » pour la refonte de l’e-santé, appelant à repositionner l’usager comme « premier bénéficiaire » des services numériques. Certaines de ces propositions ont été reprises dans la stratégie « Ma santé 2022 » dévoilée par l’exécutif le 18 septembre (voir dépêche du 19 septembre 2018)…

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

L’Assurance maladie recadre les conditions de remboursement des actes de téléconsultation | Hospimedia

La téléconsultation est entrée dans le droit commun. Certaines entreprises proposent donc les services de leurs plateformes dédiées en mettant en avant la possibilité de se faire rembourser. Or ce remboursement est soumis à conditions, tient à repréciser l’Assurance maladie. La téléconsultation fait partie d’un cadre, celui du parcours de soins….

Source: Hospimedia


Poster un commentaire

Décret n° 2018-788 du 13 septembre 2018 relatif aux modalités de mise en œuvre des activités de télémédecine | Legifrance

Publics concernés : patients pris en charge dans le cadre d’activités de télémédecine, et organismes d’assurance maladie et professionnels de santé concernés.
Objet : facturation des actes de télémédecine en l’absence de signature de la feuille de soins par l’assuré et suppression des obligations de contractualisation avec les agences régionales de santé et de conventionnement et entre les acteurs mettant en œuvre une activité de télémédecine.
Entrée en vigueur : le décret entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le décret a pour objet de permettre aux professionnels de santé qui facturent des actes de télémédecine et qui se trouvent à distance du patient de pouvoir déroger aux dispositions de l’article R. 161-43 du code de la sécurité sociale qui prévoient la signature des feuilles de soins, qu’elles soient électroniques ou sur support papier, par l’assuré. Il permet également d’alléger les formalités préalables pour la mise en œuvre des actes de télémédecine en abrogeant les dispositions R. 6316-6, R. 6316-7 et R. 6316-8 du code de la santé publique relatives à la contractualisation avec les agences régionales de santé et au conventionnement entre acteurs mettant en œuvre une activité de télémédecine.
Références : les dispositions du code de la sécurité sociale, modifiées par le présent décret, et les modifications apportées au code de la santé publique peuvent être consultées sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr) dans leur version issue de cette modification.

Source: Legifrance


Poster un commentaire

Télémédecine: l’assurance maladie précise les modalités de prise en charge de la téléconsultation | TICsante

Une décision de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) du 10 juillet, parue au Journal officiel le 28 août, précise les actes et prestations pris en charge par l’assurance maladie et entérine la consultation à distance réalisée entre un patient et un médecin dit « téléconsultant ».

Ainsi, le livre III « dispositions diverses » de la liste des actes et prestations adoptée par décision de l’Uncam du 11 mars 2005 est modifié et dans sa partie « dispositions générales », un article relatif à la « consultation à distance réalisée entre un patient et un médecin dit téléconsultant » a été créé (article 14.9.3)…

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Arrêté du 16 août 2018 complétant l’annexe de l’arrêté du 1er août 2018 portant approbation de l’avenant n° 6 à la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’assurance maladie signée le 25 août 2016 | Legifrance

Plusieurs points concernent l’informatisation, le DMP, l’utilisation d’une messagerie sécurisée et la télémédecine.

Source: Legifrance


Poster un commentaire

IA : un formidable outil pour interpréter ECGs ou Holters | Medscape

Pour l’interprétation de l’électrocardiogramme ou du Holter, le principe qui se développe c’est celui de la reconnaissance des signaux électriques, c’est-à-dire, en quelque sorte, de la reconnaissance d’image. Quand on vous imprime un électrocardiogramme, ce sont finalement des signaux électriques qui sont bien mis en forme pour que votre cerveau les reconnaisse. L’ordinateur, lui, il n’a pas besoin de cette mise en forme — il reconnaît les douze dérivations sur lesquelles on travaille, il les compare toutes avec une banque de données et, donc, sa puissance de calcul en fait un outil absolument incomparable. Si vous donnez 10 000 électrocardiogrammes, évidemment, la puissance de comparaison et de diagnostic, de précision — c’est-à-dire sensibilité, spécificité — va augmenter au fur et à mesure de la qualité de votre base de données, donc c’est de la reconnaissance, entre guillemets, d’image, tout comme Siri fait de la reconnaissance de voix, etc…

Je trouve que, franchement, il y a une évolution qui va prendre un petit peu de temps. Peut-être ça va faire peur à un certain nombre de gens, parce que s’acclimater à ces nouvelles technologies, ça prend du temps, et je trouve ça normal. Mais je pense que les jeunes qui sont férus d’électrocardiogrammes — et Dieu sait qu’il y en a, parce que j’en rencontre beaucoup de gens qui sont très demandeurs de formation et de bons documents et de bonnes techniques que n’offrent pas les systèmes existants — je pense qu’on peut redécouvrir la noblesse cet outil…

Donc vous voyez que demain c’est aujourd’hui et que, finalement, l’intelligence artificielle arrive dans l’ECG et puis je suis persuadé que cela va complètement révolutionner notre manière de travailler. On n’a parlé aujourd’hui que du ECG, du Holter, mais derrière il y a beaucoup de choses qui arrivent.

Source: Medscape